Médiolittoral en milieux estuarien et saumâtre

Diatomées marines 4 : le genre Haslea 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Marine diatoms 4 : the genus Haslea  

°°°°°°°°°

Haslea crucigera, une valve

Longueur : 91 microm.
Largeur : 9,9 microm.
15 stries et 24 lignes longitudinales / 10 microm.

Haslea crucigera


Haslea ostrearia :

Cette espèce type du genre a la capacité de synthétiser un pigment hydrosoluble bleu-vert, la marennine, qui lui a valu la dénomination de Navicule bleue.
Ce pigment, hydrosoluble et qui serait de nature polyphénolique, s'accumule dans le cytoplasme au niveau notamment de 2 vacuoles apicales. Haslea ostrearia est présente dans les "claires" de Marenne où se fait l'affinage des huitres creuses. La marennine libérée dans l'eau se fixe sur les branchies des huitres leur donnant une couleur verte. La marennine aurait des activités antivirale, antibactérienne et anti-proliférative vis à vis d'autres algues.
Depuis 2008, plusieurs autres espèces produisant un pigment bleu ont été découvertes (Mer Noire, Canaries, Mer Méditerrane).

En avril 2017, un prélèvement effectué lors d'une grande marée basse (coef. 110) sur une zone sablo-vaseuse (Anse de Penfoulic, La Forêt-Fouesnant) a révélé la présence d'Haslea ostrearia.



Cellules à différents stades d'accumulation de marennine :
Longueur moyenne des cellules : 49-69 microm.
Largeur moyenne des cellules : 7,5-8 microm.

Haslea ostrearia






Idem, une valve et un frustule en vue valvaire

Longueurs : 50 et 69 microm.
Largeurs : 8 et 8,3 microm.

Haslea ostrearia



Retour Diatomées du médiolittoral
Retour eaux littorales de l'Atlantique N-E
Retour Galerie photo
Retour Médiolittoral estuarien et saumätre
Return to diatoms of littoral zone
Return to littoral zone of Southern Brittany